Une réunion sans précédent appelle à une approche graduée pour la mise en œuvre des forêts communautaires en RDC

Une centaine de représentants de la société civile, des ONG internationales et des bailleurs de fonds, du ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Développement Durable (MECNDD), du Ministère de l’Aménagement du Territoire, Urbanisme et Habitat (MATUH) et plusieurs autres membres de l’administration congolaise et du secteur privé se sont retrouvés à Kinshasa le 13 octobre dernier pour la première Table ronde multi-acteurs sur la foresterie communautaire qui a posé les bases d’une stratégie nationale de développement de la foresterie communautaire en RDC. Community Forests TN

Etant donné que les derniers éléments du cadre réglementaire pour la foresterie communautaire en RDC sont sur le point d’être finalisés[1], l’impact potentiel touchera des millions de personnes habitant les forêts, sur des dizaines de millions d’hectares non encore alloués à d’autres usages. Ceci constitue un des développements des politiques forestières tropicales les plus significatifs et pressants de ces dernières années. Une étude et une note d’analyse récentes de la Rainforest Foundation UK (RFUK) ont conclu que malgré des innovations légales réelles pour les droits des communautés, il est important d’adresser certaines lacunes, comme les risques de captures des forets communautaires par des élites, le renforcement de l’administration forestière etc. afin qu’un tel développement atteigne les objectifs recherchés.

Les acteurs clés se sont retrouvés à la première Table Ronde afin de commencer un processus permettant de répondre à ces risques et opportunités. La rencontre, facilitée par le Cercle d’Appui à la Gestion Durable des Forêts (CAGDFT), le World Resources Institute (WRI) et la RFUK, a permis la cristallisation d’un large consensus, en particulier sur l’adoption d’une approche par étape pour le développement de la foresterie communautaire, permettant de tirer les enseignements de l’expérience, encourager les meilleures pratiques, bâtir les institutions nécessaires et renforcer les liens avec d’autres processus de réforme en cours.

Un « comité pédagogique », constitué des facilitateurs de la Table Ronde, de la Division Foresterie Communautaire et de la Cellule juridique du MECNDD, des ONG congolaises RRN et CODELT, ainsi que de la GIZ (qui pourrait être élargi à d’autre participants clés), a ainsi été mandaté pour proposer la base de la stratégie nationale de la foresterie communautaire qui sera présentée à la prochaine rencontre de la Table Ronde au début de l’année 2016.

En conclusion de cette première rencontre, Monsieur Vundu, Directeur de la Cellule juridique, représentant le Secrétaire Général du MECNDD, a exprimé sa satisfaction : « Je suis satisfait que la Table Ronde ait atteint son objectif principal, qui était de mettre tous les acteurs autour d’une table pour débattre de sujets cruciaux pour le développement du processus de foresterie communautaire ». Voir le communiqué final ici 1ère_TRMA_FC_Communiqué_Final


[1] Le 2 août 2014, le gouvernement a promulgué le décret 14/1018 fixant les modalités d’attribution des concessions de forêts des communautés locales, en application de l’article 22 du Code forestier de 2002. Ce décret est disponible ici. Les derniers arrêtés pour l’allocation et la gestion des concessions communautaires sont attendus dans un futur proche.