La cartographie communautaire fournit une base solide pour la gestion du territoire et le développement

RTL 3 150

Les communautés ont fini de cartographier le territoire de Lukoléla dans l’ouest de la RDC ; c’est la première fois que les droits fonciers coutumiers et l’utilisation des ressources ont été consignés sur l’entièreté d’une division administrative de cette envergure.

Un total de 73 communautés avec une population de près de 120 000 habitants ont cartographié une superficie de 655 000 hectares. Cette représentation détaillée des droits coutumiers fonciers arrive à un moment où de réelles avancées législatives sur les droits des communautés locales voient le jour en RDC, et que davantage de pouvoir est dévolu aux localités de la région.

En février, le gouvernement de la RDC a signé l’arrêté légal 025 fixant les procédures de gestion des forêts communautaires, instaurant ainsi le cadre juridique de leur mise en œuvre. Cela pourrait ouvrir des dizaines de millions d’hectares à la gestion communautaire des forêts. Des initiatives sont actuellement en cours via la table ronde sur les forêts communautaires, pour élaborer une stratégie nationale de mise en oeuvre. Il est prévu que les données cartographiques recueillies via le projet MfR servent de base pour le développement des forêts communautaires.

Les enseignements tirés d’expériences ailleurs dans le monde montrent que, pour réussir, les forêts communautaires doivent idéalement être intégrées dans une réforme plus générale du statut foncier et/ou des processus d’aménagement territorial. Tandis que davantage de pouvoir est dévolu aux administrations forestières décentralisées de la région, cartographier ces zones plus vastes montre comment les terres communautaires et les droits sur les ressources peuvent être reconnus et intégrés à grande échelle. De nouvelles cartes communautaires disponibles actuellement sur MfR servent à éclairer les processus pilotes de planification participative d’utilisation des terres dans l’arrondissement de Nguti, au Cameroun, et dans la province du Maniema, en RDC. D’autres sont en projet.

Enfin, cette cartographie montre aussi la situation actuelle en matière d’éducation, de santé, d’électricité et d’approvisionnement en eau potable dans ces territoires, apportant une base de renseignement utile à d’éventuelles actions de développement dans ces régions reculées. Dans le menu « cartographie communautaire », sélectionnez les onglets « écoles » et « santé », puis cliquez sur les symboles cartographiques pour obtenir plus de détails.

Veuillez vous enregistrer ou vous connecter au site MappingForRights, puis cliquez sur le bouton vert « Dernières données cartographiques » sous la légende pour mieux comprendre les statuts fonciers et l’utilisation des ressources communautaires  dans le bassin du Congo.